13/01/2007

TROUBLES ET DESIRS

 

Quelle semaine ! Depuis que j’ai appris l’avis du comité, je me pose  des questions par centaines, le trouble en moi ne fait que s’intensifier, j’éprouve de sérieux manques, j’ai le sentiment d’être une femme abandonnée sur le bord d’une route…

 

Il est clair que je ne suis pas un transsexuel, je ne renie pas mon identité masculine pour vouloir la transformer à tout prix. Ma vision de la femme ne se concentre pas sur le bas de la ceinture, elle a des seins, une féminité flagrante et s’assume avec plaisir. Lors de mon dernier entretien avec mon psy, il en résulte que je suis insatisfait, je projette mon avenir en femme depuis des mois déjà et la perspective que je devienne un she male semblerait se dessiner dans ma tête…Quoiqu’en  pensent les spécialistes, je suis le seul décideur… Nous verrons comment tout cela évoluera.

 

Evidemment il y a des interrogations incontournables et auxquelles je ne peux apporter aucune réponse concrète : Pourquoi ? Comment se fait-il ? Je sens cette féminisation en moi et je veux me donner la chance de m’épanouir vraiment. Je n’ai pas d’autre argument de réponse à mettre sur la table pour le moment. Je sais que mon psy va m’aider à creuser au plus profond…

 

Depuis des mois, je ne conçois plus de coucher en tant qu’homme avec un homme. Les propositions n’ont pas manqué ces derniers jours mais non…Je n’en ai pas envie, je ne veux pas…Voilà déjà 8 mois que Franny explose en moi et je ne peux plus imaginer l’avenir autrement…

13:07 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : trouble, desir, femme, homme, she male |  Facebook |

27/11/2006

LA FORCE DE L'ESPOIR

 

Vendredi, je suis allé rendre visite à deux amis bruxellois. La journée s’écoula paisiblement. Le lendemain, j’avais décidé de passer le week-end chez maman à Mons. J’y retourne au moins une fois par mois. Après deux jours, je ressens l’impérieux besoin de retrouver mon chez moi. C’est plus fort que moi.

 

Dans le train qui me ramenait à Liège ce matin, j’ai eu des larmes dans les yeux. Je les laissais s’écouler comme autant d’espoirs à nourrir. Plus forte que jamais, cette envie d’être une femme me taraude l’esprit et fait bouillir mon cœur. Je dois me résoudre à attendre que ces spécialistes décident de mon propre sort. S’ils décèlent en moi cette femme que j’espère tant devenir, ils me diront oui. Si pas, ils tenteront de me faire comprendre le pourquoi du non et tenteront d’apporter des solutions à ce problème existentiel…

 

Je ne veux pas entendre ce non. C’est impossible. J’ai envie de crier fort que je veux être Franny envers et contre tout. Laissez-moi devenir celle qui vit en moi depuis des années, laissez-moi fleurir intensément pour connaître l’essence même de mon bonheur…

18:17 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : espoir, bonheur, femme, larme, coeur |  Facebook |

09/11/2006

LE GRAND JOUR

 

Comme c’était agréable de sentir le vent dans mes cheveux tout au long de mon parcours à pied jusqu’à mon psychiatre. Je le voyais pour la deuxième fois. J’y suis allée en Franny, j’ai osé braver le regard des gens, j’ai voulu me prouver que je pouvais être cette femme qui brûle en moi.

 

Arrivée à la clinique, je file aux inscriptions. Aucun regard déplacé ne vient perturber l’accueil agréable. Je suis telle une femme qui se rend à une consultation avec mon long manteau noir. Je n’ai pas toujours le cran de soutenir un regard  mais il faut avouer que j’en suis seulement à ma toute première sortie en plein jour. Je n’ai pas stressé, j’ai vécu cela comme une promenade vers ma nouvelle vie.

 

J’ai pris l’ascenseur pour monter au septième. Deux hommes m’entouraient, je ne me suis pas sentie épiée. Je me sentais relativement sûre de moi, j’ai même dit bonjour aux secrétaires en arrivant.

 

Quelques instants plus tard, mon psychiatre m’invitait à le rejoindre dans son cabinet. Il m’a demandé comment j’allais, je lui ai répondu que je me sentais bien. Me voir en femme devait certainement le rassurer sur mon désir d’en être une. Ainsi nous avons discuté de ces dernières semaines écoulées. Il me mit au courant des résultats des premiers tests. Rien d’anormal, tout va bien. Je ne souffre d’aucune pathologie particulière. Je ne suis pas dépressif, j’ai un faible taux d’anxiété, je suis de nature très sociable, et beaucoup de mes réponses étaient des réponses de femme. Mon psychiatre m’a aussi dit que cette aisance à vivre comme une femme allait davantage s’affirmer.

 

Je suis rentrée sereine en croisant quelques regards pas surpris le moins du monde. Tout cela m’a conforté dans l’idée que je peux devenir une femme moi aussi…

18:50 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : psychiatre, femme, test, regard, gens |  Facebook |

30/10/2006

A LA DECOUVERTE DE MON MOI

 

J’ai revu mon psy lors d’un nouvel entretien, celui-ci nous a permis de mieux cerner la situation. Je me justifie trop, j’aborde pas mal de choses par la négative et l’idée de devenir une femme est un peu floue, tout cela de l’avis de l’homme qui est là « pour m’empêcher de faire une connerie ».

 

J’ai eu l’occasion de passer le fameux test de Rorschach, couramment utilisé en psychologie, et qui permettra de mieux cerner celui que je suis au travers de mon interprétation des taches d’encre. Tout un tas de personnages, d'animaux ou d'objets que croit déceler le patient en observant avec la plus grande attention ces taches qui ne représentent rien  à l'origine...

 

En outre, j’ai eu le bonheur de déployer tous les trésors de mon imagination pour raconter des histoires au travers de 10 portraits proposés un à un. Je devais narrer le début et la fin d’une histoire au départ du dessin présenté. Par exemple, la première planche  montrait un petit garçon triste et pensif  devant son violon. J’ai raconté que Paul avait brossé les cours et avait donc été privé de leçon de violon, chose qu’il affectionnait tout particulièrement. Pour le punir, son père le somma de l’accompagner à la pêche, ce qui avait pour effet d’arracher des larmes à Paul. Et des tas d’autres histoires encore… J’appris ainsi que mes histoires reflétaient l’être que j’étais. Autrement dit,  tous les personnages des histoires, c’est moi !...

 

En endocrinologie, j’ai fait la rencontre d’un médecin très sympathique. On reparla de la procédure, on me fit des tas de prises de sang pendant une heure trente : taux d’hormones, hiv,  hépatite et j’en passe…Il m’a été recommandé de me trouver un médecin généraliste qui pourrait  servir d’intermédiaire  lors de mes prochains examens…

 

Ce furent ainsi des tests psy, des entretiens divers, un check up santé complet nécessaires au diagnostic de transsexualisme…Au travers de cette procédure, on décortique mon passé, mon présent et mon futur…J’arrive bientôt au terme de semaines qui me conduiront vers mon nouveau destin…

21:47 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : moi, rorschach, psy, femme, endocrinologie |  Facebook |

17/10/2006

ENTRETIEN AVEC MON PSY

 

J’avais rendez-vous à 14h ce lundi. Il m’a fait entrer dans le vestibule, m’a ouvert la porte sur son cabinet ou je fus invité à prendre place dans un grand divan blanc. Un fameux divan, celui de toutes les vérités, des plus petites aux plus grandes, des plus douces aux plus troublantes…

 

Mon psychologue se vautra dans son fauteuil de cuir noir et commença à m’observer de son regard vif. Cela me faisait drôle de me retrouver devant cet homme. J’admis ne pas en avoir l’habitude mais cela ne me gêna pas pour lui annoncer le but de ma visite. Je le sentis intéressé et très observateur.

 

Cette féminité qui a pris le dessus sur ma masculinité au printemps dernier l’a pas mal intrigué. Il m’a demandé pourquoi. Il s’est étonné de savoir que  du jour au lendemain je n’ai plus couché en tant qu’homme avec un autre homme. Qu’est-ce qui a été déclencheur selon moi ? Je lui ai avoué ne pas le savoir moi-même. Grosse question qui n’a pas trouvé de réponse…

 

Voilà près de cinq mois que je me travestis entre mes quatre murs et je songe devenir une femme. N’est ce pas là une façon, selon lui, d’éviter cette ambiguïté de mise pour ressembler à une vraie femme, ce qui m’évitera ainsi de me préoccuper de ce que pensent les autres…Franck est-il insatisfait au point d’éprouver le besoin de se transformer en Franny ? Franck n’aime-t-il pas jouer ? Franck n’est-il pas constamment sur le fil ?

 

Mon psy m’a aussi demandé de lui parler de la femme que je voulais être. Je l’ai imaginée douce, affable, humaine, élégante et sexy, avec une vie sociale et professionnelle assez classique somme toute. Je me souviens avoir beaucoup parlé avec les mains lorsque je lui disais que je voulais être cette femme tout le temps et que je souhaitais avoir une vie sociale à part entière en Franny.

 

Quarante cinq minutes se sont écoulées à sentir ce regard qui vous scrute et qui n’en pense pas moins… Suite la semaine prochaine au deuxième entretien…

21:42 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : divan, verite, femme, homme, visite |  Facebook |

12/10/2006

DES TESTS PSYCHOLOGIQUES

 

Le mois d’octobre a commencé sur les chapeaux de roue. Curieux et enthousiaste, je suis allé passer des tests censés aider à une meilleure compréhension de ce qui m’arrive. Voici comment le nouveau patient que je suis a décrypté tout cela.

 

Il y a d’abord eu ce test destiné à vérifier le fonctionnement de mon cerveau, avec des électrodes sur ma tête et tutti quanti. Des séquences son à reconnaître, des séquences chiffres à achever, toute une ribambelle de choses pour voir comment mon cerveau se comporte…

 

Le plus intéressant, ce fut ce test de 560 questions psychologiques seul rivé devant un ordinateur. Deux réponses simples pour chacune des questions : vrai ou faux, puis valider… Je me souviens de la première affirmation : j’ai bon appétit…la deuxième : j’aime lire des revues techniques… puis un tas d’autres comme j’adore ma mère, mes amis ne partagent pas mes projets donc je change d’avis, je  me sens mieux après une crise de larmes, j’ai toujours une totale confiance en moi…Il y en a au moins une trentaine qui laissent très perplexe, mais bon j’ai donné mon avis sur toutes en une heure.

 

Après ce test, j’eus droit à  trois questionnaires à remplir. Le premier concernait la dépression, le deuxième se renseignait sur mon état d’esprit actuel, le troisième se penchait sur ma sexualité…Je me souviens de phrases du genre : j’aurais voulu naître fille, je veux avoir des seins, ma barbe me dérange, je m’habille toute la journée en femme…

 

Ainsi donc, cela conclut une première série de tests que mon psychiatre et mon psychologue vont étudier afin de voir qui je suis…Les semaines qui viennent seront encore assez chargées.  Mon envie de savoir où ma vie m’emmène reste plus que jamais intacte…

21:07 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : test, psychologie, question, cerveau, femme |  Facebook |

22/09/2006

FRANNY PASSIONNEMENT

 

Voilà près de cinq mois que ma vie a pris un tournant important. Sera-t-il décisif ? Vais-je devenir plus déterminée encore ? L’avenir me le dira bientôt.

 

Ces dernières semaines, j’ai appris à vivre comme une femme,  j’ai longuement parlé de tous ces remous intérieurs à des proches et des moins proches, j’ai vu des hommes défiler par dizaines dans ma vie…

 

L’état de travesti ne me suffit plus. J’aspire à être celle qui s’extériorise de plus en plus. Tôt ou tard, je vais prendre de l’assurance et déciderai de m’afficher au grand jour. Ca me tente, ça m’excite, ça grouille à l’intérieur de moi.

 

Ma garde robe s’étoffe. Le maquillage n’a plus de secret pour moi. Je me sens bien quand je suis Franny, j’étouffe un peu dans la peau de Franck. Mon besoin de savoir et de parler est grand, je multiplie les contacts…

 

A part mes amis et certaines connaissances, personne n’est au courant de ma démarche. J’y pense et ça m’effraie beaucoup moins. Je ne suis pas au bout de mes surprises…

16:58 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ami, femme, surprise, travesti, avenir |  Facebook |

28/08/2006

MES NOUVEAUX AMANTS

 

Depuis trois mois, la grosse majorité des hommes que je rencontre sont hétérosexuels. Ils me découvrent, ils sont séduits par ma féminité, revisitent leurs envies et se bousculent pour approcher Franny.

 

Certains vont au bout de leur fantasme, d’autres espèrent trouver une relation plus stable, quelques rares essaient de comprendre comment cet homme en train de devenir une femme peut les bluffer à ce point.

 

Ces rencontres sont grisantes, elles me permettent de laisser exploser cette féminité trop longtemps refoulée. Quand un homme voit en moi cette femme, me le fait remarquer, et tombe sous mon charme, je deviens réellement celle qui vibre au plus profond d’elle.

 

A ce jour, un seul est devenu un amant régulier. Nos retrouvailles sont fortes et pleines d’une affection vive. Pour lui, je suis cette femme qui s épanouit devant ses yeux.

 

Je réalise que la vie m’offre l’opportunité de croiser des hommes que je n’aurais pas pu espérer rencontrer en tant que gay. Dernièrement, j’ai  admis que ma vie d’homosexuel était bien derrière moi…

 

Evidemment, ces hétéros ne sont pas tous des princes charmants. Il y a toujours trop de baratineurs qui veulent vous voir à tout prix et disparaissent ou  invoquent n’importe quel prétexte pour ne pas honorer leurs belles promesses.

 

Ma vie change, je suis une femme qui s’affirme, je deviens Franny jusqu’au bout des ongles.

17:09 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : amant, baratineur, femme, hetero, rencontre |  Facebook |

03/08/2006

UN TRAVESTI PAS COMME LES AUTRES

 

Je me travestis, je vous l'ai avoué il y a quelque temps. Je vous ai aussi fait part de mon agacement quant à ce côté accessoires pour se féminiser au maximum. C'est du moins comme ça que je le conçois, car, pour moi, un travesti ne peut pas être un ouvrier en jupe affublé d'une perruque blonde à 5 euros...

J'adore m'habiller en femme, enfiler un string, agrafer mon soutien, me faire belle pour lui... Je ne suis pas un travesti en fait, c'est un mot qui ne me correspond pas vraiment pour définir ce que je vis. J'en ai discuté autour de moi, et la confidence de certains hommes m'a fait réaliser une chose très importante. Pour eux, je suis une femme à part entière tellement ma féminité ressort par tous les pores de ma peau. Voilà où se trouve toute la nuance.

Je ne suis pas un travesti qui se veut à tout prix gainé jusqu'au cou pour attirer l'homme, et ainsi combler son fantasme. Je suis une femme en devenir qui s'habille comme une femme de son époque, avec un penchant pour le côté sexy bien évidemment. Je me réveille le matin avec un frisson tout entier qui me parcourt, je me sens de plus en plus femme, et je ne le regrette absolument pas.

Chaque jour qui passe me rend plus forte, même si le chemin à emprunter ne sera pas tous les jours un lit de roses...

13:16 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : femme, chemin, sexy, travesti, nuance |  Facebook |

30/07/2006

LE BON CHOIX

 

Il n'y a pas une heure où je ne pense pas à ce mélange homme-femme sulfureux qui coule en moi. Je suis un homme, et je commence à songer sérieusement à devenir une femme. Voilà bientôt quarante ans que Franck vit au jour le jour, il est peut être temps qu'il laisse s'épanouir la femme qui est en lui, qui veut hurler son désir de vivre aussi, qui revient en force pour s'imposer au devant de la scène de la vie.

Une forme de sage détermination grandit depuis des semaines, elle me met devant le fait accompli: je serai femme même si le chemin risque d'être difficile, même si ma famille reste le plus grand juge à affronter, même si le poids de la société est terriblement lourd...Je vais aller voir des personnes compétentes bientôt, car j'ai besoin d'avoir des réponses à mes questions, et de m'exprimer sans fausse pudeur sur tout ce qui se passe en moi aujourd'hui.

Les semaines à venir vont me permettre de voir plus clair sur la route de mon destin.Je prendrai ainsi les décisions qui s'imposent en mon âme et conscience, je ferai le bon choix car je ne veux pas vivre avec des regrets amers.

17:21 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : choix, avenir, femme, ame, conscience |  Facebook |

25/07/2006

MA DOUBLE VIE

 

Il n'est pas rare de me croiser en jeans et t-shirt dans la rue et me retrouver chez moi en mini jupe et talons hauts. La transformation peut prendre 30 minutes.

Je commence par me raser de près, j'étale le fond de teint, je me poudre, je mets du ricil, je souligne mes yeux bleus d'un trait de crayon, et je termine par colorer mes lèvres gourmandes avec un rouge à lèvres brillant. J'enfile mon string, mon soutien-gorge, ma jupette et mon body, je chausse mes talons noirs et je me coiffe de ma perruque brune. Un coup d'oeil dans le miroir pour ajuster le tout, et Franck se révèle être Franny... Impératif absolu: ne pas sombrer dans le ridicule, être une femme tout à fait désirable.

Pour l'heure, je me travestis quand je dois rencontrer un homme. Il fait très chaud, et le côté accessoires m'agace un peu. Je voudrais ne plus porter de perruque mais avoir des cheveux suffisamment longs, ne plus couvrir ma peau de fond de teint afin d'effacer ma barbe, me sentir toujours femme afin de ne pas passer de l'état de mec cool à celui de femme sexy ou l'inverse constamment. 

Je ne sors pas encore en travesti. Il s'en faut de peu parfois pour que je me jette à l'eau, mais je préfère dans un premier temps affronter le regard des gens aux bras d'un homme qui ne sera pas gêné de marcher à mes côtés. Un seul accessoire pourrait aussi faire l'affaire: une paire de lunettes de soleil...

En tant que "femme", j'ai certains avantages dans ma morphologie. Je ne suis pas très grand comme certaines femmes, je ne serais donc pas une girafe reconnaissable entre tous. Quant à mes jambes, elles attirent le regard des hommes car elles sont belles et suscitent la jalousie de ces dames... C'est chouette ça! Pour ce qui est de ma voix, déjà sensuelle au départ, je peux la féminiser et la rendre lascive à souhait.

Je pensais faire les soldes récemment, puis je me suis dit qu'il n'était peut- être pas indispensable de venir étoffer ma garde robe de mec sympa...

18:13 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : travesti, femme, homme, sexy, robe |  Facebook |

16/07/2006

L'AVEU

 

Que je le veuille ou non, la femme qui s'est réveillée en moi prend son envol avec une force inattendue. Je dois vous faire une confession, voilà bientôt deux mois que je me travestis...

J'ai ressenti le besoin de me transformer pour savoir comment je me sentais dans la peau de cette femme qui explose en moi. J'en ai parlé dans le secret à des amis proches, et je n'ai pas voulu faire les choses à moitié. J'ai appris à m'habiller, me maquiller, porter des talons, tout cela avec une aisance effarante.

Aussi j'ai voulu me tester par rapport aux hommes, voir comment j'allais être reçu. Ce fut l'engouement total, ils ont été irrésistiblement tentés par cette femme sexy et au tempérament de feu. J'ignorais à quel point les hommes sont attirés par l'ambiguïté. Beaucoup m'ont dit qu'ils avaient rarement vu un travesti aussi féminin et que je suscitais en eux une réelle attirance. J'ai vécu des instants inoubliables avec des hommes qui me faisaient l'amour comme à une femme...

J'entre dans une période de questions avec une étonnante lucidité. L'avenir ne me fait pas peur, il prépare d'une certaine manière le terrain pour une autre vie...

Vous révéler tout cela s'imposait dans la mesure où je tiens à rester vrai avec vous. C'est une étape importante de mon parcours, je tenais à la partager avec vous. Je me demande quelle va être votre première réaction. Je suis tout ému, j'attends certainement beaucoup de compréhension de votre part.

09:22 Écrit par franck | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : vrai, vie, femme, aveu, comprehension |  Facebook |