18/02/2007

CONSOLER MON MEILLEUR AMI

 

Comme je suis en colère… Mon meilleur ami vient de recevoir une fameuse gifle de la part d’un gars à la recherche d’une relation sérieuse comme lui. Ils se sont connus sur un site célèbre, ils se sont rencontrés chez lui à Namur, et tout allait pour le mieux… De retour à Liège, en communiquant avec lui sur le net, mon ami Dominique dut subir toutes les interrogations malheureuses et les craintes démesurées de cet homme cherchant la stabilité… Tout cela au point de ne mettre que les inconvénients en avant et de se terrer ainsi dans une solitude qu’il recherche inconsciemment… Leur relation est déjà de l’histoire ancienne.

 

Je déteste quand mes amis ont mal, et je ne supporte pas quand un garçon aussi sympathique que Domi soit la proie d’un inconscient qui veut l’amour à tout prix mais le fuit en cassant tout. Dominique est un ami qu’il me reste, c’est donc un ami vrai. Nous nous vouons un grand respect et nous éprouvons le besoin de nous voir ou discuter souvent. Après une relation de 9 ans avec son compagnon précédent, il se retrouve aujourd’hui à chercher un homme pour refaire sa vie. Il m’en a raconté des histoires en l’espace d’un an depuis sa rupture. Je lui avais dit que les choses ne seraient pas aisées, il s’en rend bien compte à l’heure actuelle. Mais comme je me veux positif, je sais qu’il trouvera un compagnon suffisamment intelligent pour découvrir l’homme exceptionnel qu’il est.

 

Dominique est un petit bout d’homme qui n’a pas eu une enfance très heureuse et qui n’a jamais baissé les bras pour avancer. Il est instituteur, il est brillant, plein d’idées et j’admire l’amour qu’il a pour son métier et son désir de faire de chacun de ses élèves un enfant unique. Nos retrouvailles sont pleines de rire, d’échanges et de vérités. Que je sois Franny ou Franck, son attitude reste conviviale, spontanée et intacte. Je t’aime beaucoup, mon ami. Vivement te serrer fort dans mes bras.

 

J’ai pensé récemment à un dîner en plein air que je rêverais d’organiser à l’arrivée du printemps. Tous les convives seraient des hommes que j’ai connus. Nous serions tous en chemise blanche, tous souriants de nous retrouver pour une bonne bouffe. A un moment donné, je lèverais mon verre à tous les faux culs réunis autour de moi, à leur indécision chronique, à leur infidélité notoire ou savamment cachée. Et à celui qui me lancerait un regard agressif, je lui jetterais mon verre au visage. Le vin coulerait de partout et une lutte sanglante s’ensuivrait. Je suis homosexuel mais je déteste tous ces hommes qui, par leur suffisance, leur intransigeance, leur hypocrisie me font parfois me sentir honteux d’en être. Toutefois, je persiste à croire qu’il existe des hommes bien, voilà pourquoi il y a toutes les raisons d’espérer…

16:35 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : ami, homosexuel, relation, compagnon, stabilite |  Facebook |

Commentaires

Tes mots sur mes maux... Je viens de lire ton article qui m'a laissé échapper quelques gouttes lacrymales...

Merci pour tes mots qui pansent mes maux...

Merci à toi d'être Toi, d'être là...

D'être comme un soleil qui darde de ses rayons, sèchant mes larmes et réchauffant mon coeur...

Tu comptes énOrmément...

Je t'embrasse tendrement...

Bises

Écrit par : Domi | 18/02/2007

Comme c'est vrai Tu te révèles un ami comme on aimerait tous en avoir un et ta scène du dîner est mémorable...

Écrit par : Thierry | 18/02/2007

Bravo pour la franchise Mon frère aussi est gay et voilà des semaines qu'il se fait mener en bateau. Le dernier lui a offert une alliance pour montrer son amour, et deux hours plus tard, il le trompait... tous les gay ne sont pas comme ça, mais la tendance fait que...

Écrit par : Martine B. | 18/02/2007

La classe, cher ami Un article vérité qui dit tout et qui dit vrai. Mes félicitations.

Écrit par : Miguel | 19/02/2007

Une plume exquise Comme d'habitude, je suis pas déçue, tu as le verbe haut en couleur.

Écrit par : Sonia | 22/02/2007

Ton blog Il est vraiment généreux, altruiste, vrai, plein de douceur et de gaieté, à ton image sans doute.

Écrit par : Brice | 01/03/2007

Les commentaires sont fermés.