28/12/2006

L'AVIS DU COMITE

 

Hier matin, j’avais rendez-vous chez mon psy afin d’apprendre la décision prise par le comité sur le transsexualisme à mon sujet. Leur avis est négatif, je ne prends pas ça pour un verdict, encore moins pour un échec. Je ne présente aucune caractéristique type du transsexuel, je ne connais pas ce mal être propre à ces hommes en recherche d’identité.

 

Je l’ai écouté parler et je n’ai pas été surpris. Ces dernières semaines, je me suis posé des tas de questions, et j’en arrive aux mêmes conclusions. Je ne me suis pas présenté devant le comité en prétendant vivre mal ma condition d’homme, je n’ai pas manifesté de trouble quel qu’il soit relatif à un sérieux malaise intérieur. Je me sentais femme et je croyais pouvoir en devenir une. Au fil du temps, mon esprit s’est emballé et j’y ai cru avec détermination.

 

Mon psy affirme que je suis un homme plein de ressources. Je fais preuve d’une grande créativité liée à un tempérament très joueur. Ma manière d’exprimer mes ébats reflète ma nature positive et enjouée. Aussi je jouis de la vie, ce qui n’est absolument pas le cas des transsexuels en devenir. Je suis rationnel car je suis à même de comprendre ce qui m’arrive sans faire fi d’un point de vue extérieur. Tout à fait capable de gérer ma vie, mon état ne nécessite pas une transformation. Peut être ai-je cru à tort que le travesti que je suis devait inévitablement me conduire à la métamorphose? Il est clair que Franny me confère un certain pouvoir sur les hommes et que cela augmente ma satisfaction tant personnelle que sexuelle.

 

Au contraire de ceux qui souffrent tous les jours dans l’espoir de devenir des transsexuelles, entendons-nous bien, des hommes allant jusqu’à subir la vaginoplastie, je suis quelqu’un qui ne dénigre pas son corps d’homme mais prend un réel plaisir à devenir une femme quand bon me semble…

 

Au bout du compte, je suis un travesti épanoui, j’ai une vie sexuelle riche dans la mesure où, en tant qu’homme, je peux varier les plaisirs aussi bien en Franck qu’en Franny. Depuis sept mois, j’ai délaissé la vie sexuelle de l’homme au profit de la « femme » qui vibre en moi, et je dois juste me réconcilier avec moi-même pour redonner vie à Franck. Je me sens un peu perdu aujourd’hui…

 

Mon psy ne m’oblige pas à entamer une psychothérapie. Il n’est pas certain que j’en éprouve le besoin car je peux faire la part des choses. Je vais tout de même continuer à le consulter dès janvier. Je veux mettre un peu d’ordre dans ma vie. Je garde le sourire car j’ai la nette impression d’être plus fort aujourd’hui…

18:08 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : transsexuel, vie, travesti, psychologue, franny |  Facebook |

23/12/2006

NOËL ENSEMBLE

 

Je vais rejoindre ma famille pour passer Noël ensemble. C’est une fête qui me bouleverse le cœur. Mes pensées s’envolent vers tous ceux qui me sont chers et dont vous faites maintenant partie. Je vous embrasse tendrement…

01:24 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : noel, ensemble, fete, coeur, famille |  Facebook |

16/12/2006

DES IDEES PLEIN LA TETE

 

J’ai décidé de vous parler en plus de vous écrire des articles. Je vous proposerai désormais des petits clips spontanés qui vous donneront une idée vocale du Franck tout show que je suis. Tout cela me rappelle les années durant lesquelles j’étais animateur radio…

 

Aussi j’ai le projet de mettre un nouveau blog en chantier dès 2007. J’ai des idées précises sur ce que je vais faire. Cela m’excite beaucoup. Je vous tiendrai au courant.

 

A part ça, tout va bien. Aucune nouvelle du psy, les fêtes de fin d’année approchent à grand pas, et je passe mon temps entre Liège, Bruxelles et Mons.

 

Dans ma vie de tous les jours, je prends du recul. Je rencontre des hommes vraiment motivés, et je consacre plus de temps à mes amis. Je reste positif car j’ai foi en l’avenir…

13:19 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : idee, tete, liege, bruxelles, blog |  Facebook |

12/12/2006

BRUXELLES EN 2007

 

Je me fais naturellement à l’idée que je vais partir vivre à Bruxelles dans le courant 2007. Après un séjour de 6 mois à Jette en 2004, j’avais renoncé à la capitale pour retrouver Liège. Tout s’est fait trop vite à l’époque. Je me sens un peu à l’étroit dans la cité ardente maintenant, j’ai envie d’aller voir ailleurs. Je vais y laisser quelques amis et des amours passées. Après réflexion, j’estime que Bruxelles conviendrait mieux pour la vie que je mène aujourd’hui.

 

Mon départ n’a pas pour seule explication tout le bouleversement qui s’opère en moi. Etant originaire de Mons, je pourrai voir ma famille plus d’une fois par mois comme c’est le cas actuellement. Aussi Mobistar me fait les yeux doux pour rejoindre son équipe…A Ixelles, j’ai trois amis sur lesquels je peux compter. Il y a d’abord mon ex  petit ami Jean Luc, mon nouvel ami blogueur Olivier, et l’irrésistible Dimitri rencontré au travers d’une petite annonce…

 

J’ai besoin d’évoluer dans cette capitale européenne qui fut jadis le théâtre de bien des épisodes heureux de ma vie de gay. Bruxelles m’attire depuis toujours. Son côté cosmopolite me convient bien. La perspective d’y dénicher un nouveau chez moi au printemps m’enchante…

22:31 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bruxelles, 2007, gay, ami, liege |  Facebook |

04/12/2006

UN COEUR QUI VIBRE

 

Les jours défilent et je mûris ma décision de partir. Comme je suis de nature sensible, mon cœur a des sursauts dans ma poitrine quand je pense à ces gens que j’aime dans cette belle ville de Liège. Je suis liégeois d’adoption depuis dix ans, j’ai moi aussi été emporté par la chaleur humaine de la cité ardente. Je tourne une page de ma vie, et je souhaite un départ posé.

 

J’attends un coup de fil de mon psy afin d’aller le voir. Bientôt deux semaines depuis mon dernier rendez-vous au sein du comité. Ca me semble long même si je vis ma vie le plus naturellement du monde. J’ai appris à me soucier de moi ces derniers mois malgré mes efforts constants pour être à l’écoute des autres.

 

Le soir, je m’endors souvent seule. Rares sont les hommes vraiment libres et prêts à compter les moutons avec vous jusqu’à ce que le sommeil vous emporte au pays des rêves. J’ai appris aussi cela dans ma vie de célibataire. Je ne vis pas en ermite, j’aime autant la compagnie des autres que mes moments choisis de solitude. J’en ai besoin pour me ressourcer.

 

J’ai revu quelques amants et consolidé quelques amitiés nouvelles. Mon esprit plus que jamais en ébullition m’ouvre à des sensations fortes et tout mon être ne se lasse de goûter à des émotions jusqu’alors insoupçonnées…

20:40 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : amitie, coeur, liege, vie, amant |  Facebook |