24/11/2006

COMME UN PAPILLON

 

Mercredi matin, j’ai vu le psychiatre superviseur du comité. Ce fut une rencontre agréable qui a permis de dresser le bilan. On a reparlé de ma vie actuelle, ma situation professionnelle, mes projets d’avenir, mes passions, mes amis, ma famille… J’ai répondu le plus naturellement du monde aux nombreuses questions de cet homme que  je voyais pour la première fois. Il s’agissait de mettre les pendules à l’heure avant le prochain verdict des spécialistes avec lesquels je me suis entretenu ces dernières semaines.

 

Je suis confiant. J’attends sereinement l’avis du comité. J’espère réagir de la façon la plus posée à l’avis qui me sera donné. Je ne veux pas en souffrir, je veux être bien dans ma peau. Pour des raisons pratiques, je suis cet homme le matin et cette femme dès l’après-midi jusqu’au coucher. Ma féminité prend le dessus sur ma masculinité, et cela fortifie mon désir d’être cette femme qui vibre en moi, avec tout son cœur, avec toute son âme…

 

Je ne vis pas sur un nuage, je sais qu’il va falloir oser de plus en plus pour me prouver que je peux être Franny au grand jour. Mes sorties ponctuelles m’ont rassuré et m’ont motivé à l’idée de me révéler plus encore. Je suis comme un papillon qui déploie ses ailes doucement pour s' envoler…

08:07 Écrit par franck dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : papillon, psychiatre, homme, rencontre, vie |  Facebook |

Commentaires

je t'envoie.... toute l'énergie necessaire pour déployer au mieux tes ailes...le tout est de trouver la bonne hauteur pour voler car trop bas il y aura les fusils des chasseurs et trop haut les fils à haute tension.....

Écrit par : petite diablesse | 24/11/2006

Si tu es un papillon, je serai le vent... ...qui te portera vers les plus hauts sommets car tu le mérites infiniment.

Écrit par : Bernard | 24/11/2006

Les commentaires sont fermés.