09/12/2005

LE JUGEMENT DERNIER

 

Il y a un détail de prime importance qui n’échappe pas à la plupart des hommes que vous rencontrez. Avant de vous voir, ils vous demandent une photo, à moins qu’elle et une multiplicité d’autres ne soient affichées sur un quelconque profil. Parfois, ils vous pressent d’allumer la cam, cette petite sainte chérie dans laquelle va apparaître votre tête ou une partie appétissante de votre corps…. Si vous rechignez à vous montrer, vous êtes recalé définitivement.

Pour ma part, je n’ai jamais refusé de montrer ma frimousse. A partir du moment où j’ai des photos, que je les expose ou qu’on m’en demande, je n’hésite pas à montrer qui je suis. J’ai souvent pu lire des commentaires du genre : « T’es vraiment pas mal. Et tu as un cerveau, c’est si rare. »  J’en rougissais devant mon écran même si je sais que le véritable charme opère seulement lors d’une rencontre, loin du virtuel, mais bien dans notre beau monde réel. Quand je me déshabillais un peu plus, on me disait : « T’as un beau corps, on se rencontre quand ? »

Il n’y a rien de pire qu’une remarque désagréable concernant son physique. On se sent humilié même s’il est clair qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Parce que vous êtes gros, vous êtes moche. Parce qu’une vous n’avez pas un attribut généreux, vous n’êtes pas un bon coup. Parce que vous n’avez pas un visage d’ange, vous n’êtes pas intéressant. Et j’en passe….C’est ça aussi une vie de gay….

Pourquoi cette dictature du physique ? Pourquoi n’êtes-vous pas fréquentable quand vous êtes moche ? Ils sont nombreux ceux qui vous jugent sur une simple apparence. Si vous n’avez pas le bonheur de correspondre à celui qu’ils espéraient tant, vous n’avez aucune chance. Vous serez jugé et oublié à tout jamais.

Je ne vais pas m’étendre sur le sujet plus avant. Bien sûr que je ne suis pas insensible non plus au physique, mais je ne juge pas un homme seulement sur ce point. C’est trop réducteur. Je me contenterai ici d’écrire une chose capitale qui vous en dira plus que tous les longs discours.

Les hommes avec qui j’ai vécu un vrai moment de bonheur n’étaient pas tous des apollons. Ils avaient du charme et m’excitaient de manière bien plus profonde que certains tordus prétentieux qui arrivaient seulement à me laisser froid. Je n’ai jamais fermé ma porte à un homme qui s’est montré sincère et touchant avec moi. Je n’ai pas vu son physique quand je l’ai rencontré, j’ai découvert son cœur.

21:45 Écrit par franck | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

je te connais et je sais que tu ne m'as pas rejeté quand je suis venu vers toi, tu m'as compris même si j'ai gaffé en voulant te sauter dessus....lol, j'espère que tu ne m'en veux plus, mais je crois que tu m'avais déjà pardonné LOL

Écrit par : michael | 10/12/2005

Cher Franck Je note que tu as une tête bien faite et que tu as effectivement un cerveau. Ne change pas, les hommes comme toi sont précieux.

Écrit par : alain | 10/12/2005

enfin un gay qui voit plus loin, pour ne pas dire très loin. Reste comme tu es.

Écrit par : jerôme b | 10/12/2005

un mot, un seul BRAVO

Écrit par : robert | 10/12/2005

Bonjour Frank Ton analyse est parfaite,j'y souscris entièrement.
Reste ce que tu es,le coeur est tellement important.
Toute mon amitié.

Écrit par : DUKE | 10/12/2005

toi on sent vraiment que tu es quelqu'un de sympa, pas cette sympathie propre à tous ceux qui prétendent en avoir, une sympathie humaine et forte.....

Écrit par : moi | 11/12/2005

Franck un copain blogger m'a parlé de toi, et j'avoue que je suis stupéfaite par ton talent. A bientôt

Écrit par : sara | 11/12/2005

Les hommes.... Ils disent tous de compliments à ton sujet... Mais aucun ne vient vers toi?
Qu'attendent-ils? Brad PITT?

Écrit par : ... | 13/12/2005

Les hommes.... Ils disent tous des compliments à ton sujet... Mais aucun ne vient vers toi?
Qu'attendent-ils? Brad PITT?

Écrit par : ... | 13/12/2005

Les commentaires sont fermés.