30/11/2005

LETTRE POUR TOI

 

Tu n'es pas encore là, mais je te sens venir. Chaque jour, tu te rapproches de mon coeur à pas feutrés. Il fait froid dehors mais je commence à brûler d'un feu intense pour toi. Je me réveille la nuit et te cherche inlassablement, je sens cette place vide à mes côtés mais je sais que bientôt tes bras m'enlaceront jusqu'au petit matin.

A l'horizon de ma vie, ton image fulgure comme un phare. Mon esprit, bousculé, devient plus leste et plus fort. Mon besoin de toi est fort, et je passe mes soirées à rêver de ta main dans la mienne. Je ne compte plus les fois où j'ai déployé des trésors d'optimisme et de ténacité pour te rencontrer, toi qui ne triches pas et t'abandonnes le plus sincèrement à moi.

Bénit des dieux, tu viens frapper à la porte de mon coeur. Elle ne va pas s'ouvrir, tu vas l'arracher. Et c'est tellement mieux comme ça. Je pense à ces heures de bonheur que nous avons à vivre ensemble. Grâce à toi, tous les jours de ma vie seront ensoleillés par cette étincelle dans ton regard. Nous nous enlacerons longtemps, bercés par les douces vagues d'un silence chargé.

Je donnerai tout pour connaître la pureté de l'ivresse sentimentale avec toi, mon homme. Tu me manques à tel point que je subis le présent de tous mes sens et de toute mon âme. Ces blessures que je porte au coeur, cette souffrance d'amoureux que je sens sourdre en moi, sont là pour te rappeler la grandeur de cet amour que je prépare pour toi. Tout en moi frétille, c'est comme si j'avançais sur les marches qui me conduisent à la grille du Paradis.

Avec toi, je veux faire tous mes voyages follement imaginés, des plus imaginaires aux plus interdits.

Jure-moi de ne plus me faire attendre des semaines, viens jusqu'à moi. Je suis prêt. Des baisers me montent aux lèvres, j'attends que tu viennes les goûter....


18:06 Écrit par franck | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

petit salut du quebec j'ai pas eu encore le temps de toute lire ton blog
mais j'y tiens car moi j'aime , je ne sais pas comment dire, de la maniere que tu écrit , de comme vivre ce que tu ressens
en tout cas je ne suis p-ê pas très clair mais j'aime venir te lire hihi
passe une très belle soirée
amitié bobinette xx

Écrit par : bobinette1963 | 30/11/2005

bravo pour le texte et la personne que tu es.

Écrit par : jean-paul | 30/11/2005

N'y-a-t-il pas finalement... ...quelque chose de beau dans l'attente de l'inconnu?
Amitié

Écrit par : Alice | 01/12/2005

Si beau... et si vrai.
Mais un jour ton attente sera comblée.
Je t'embrasse du fond du coeur.
En amitié,

Écrit par : Ben | 01/12/2005

Cher Franck Je suis toute émue. Je ne savais pas qu'un homme pouvait écrire si bien. Bravo. Je t'embrasse.

Écrit par : sylvie | 01/12/2005

tes mots... ...sont les mêmes que les miens...

Écrit par : Lucas | 05/12/2005

Pour un romantique des temps modernes Franck, les quelques textes de toi que je viens de lire sont empreints d'une sensibilité que j'avais déjà pu découvrir lors de notre très brève rencontre. Ta pudeur m'avait cependant caché une vulnérabilité que je n'imaginais pas telle. Les convenances faisaient probablement que tu n'en parlas pas à un inconnu...et je le comprends.
Je découvre dans tes lignes une amertume et une douleur que je ne pouvais soupçonner, toi qui paraissait si gay :-), si enjoué! On s'imagine bien peu ce que les gens ont au fond du coeur...
Quoi qu'il en soit, ta littérature n'a d'égale que ton élocution, et c'est un véritable plaisir de découvrir ces mots pleins d'une vérité et d'une spontanéité indéniables. J'espère sincèrement que ta recherche du bonheur se concrétisera au plus vite et que cette langueur momentanée ne sera plus qu'un mauvais souvenir. Tu le mérites amplement. Félicitations pour ton blog.
Avec toutes mes amitiés,
Luc-Celui qui, un matin, t'offrit du chocolat...

Écrit par : Luc | 08/12/2005

Les commentaires sont fermés.