09/11/2005

DES HOMMES DE TOUS POILS

 

En mars 2003, fraîchement célibataire, je me mis à voir de nouvelles têtes, à vouloir me trouver de nouveaux copains, à espérer peut-être croiser celui qui deviendrait ma tendre moitié.
C'est ainsi que je découvris les joies du net, je créai quelques profils et me retrouvai bien vite aux prises avec des individus seulement assoiffés de sexe et peu respectueux...
En mai, je fis la connaissance de Dominique, un instituteur un peu réservé qui prenait énormément de plaisir à me rencontrer. Amoureux des mots tout comme moi, nous passions de longs moments à discuter et à rire de tout. Plus tard, ma route croisa celle de Frédéric, un graphiste sympathique avec lequel je pris l'habitude de partager de longues soirées arrosées de vin blanc ou rosé. Il avait le goût de la vérité et appréciait mon sens de l'humour. Tous deux sont devenus de vrais amis et j'en profite ici pour leur écrire toute ma joie de les compter parmi mes proches. Ils sont là par temps de pluie ou par grand soleil, ils me sont précieux.
En août, j'eus un coup de coeur pour Albert, un beau trentenaire verviétois qui me mit le feu au corps toute l'après-midi. Ce fut le premier qui réveilla en moi un sentiment depuis ma rupture. Il s'empressa de freiner mes ardeurs quand il sentit mon béguin pour lui. Il ne voulait pas se fixer, il n'était pas prêt.
A l'automne, Patrick débarqua dans ma vie. Il avait 23 ans, il terminait des études de secrétariat. Il se passionnait pour le néerlandais et les vieilles chanteuses. Il était timide et je découvris avec stupeur son manque flagrant de maturité lorqu'il m'arrivait d'évoquer les choses de la vie avec lui. Je le trouvai vite ennuyeux et terriblement monotone dans ses ébats avec moi. Je l'aimais bien, il était gentil et semblait sérieux. Il avait aussi une meilleure amie agaçante et faux-cul qui brillait par sa stupidité et sa mesquinerie assassine.
Patrick est sorti de ma vie comme il est entré. Sans éclat. Il valait mieux ainsi car je ne suis pas un grand fan des pires gougouilles et des chansons de Nana Mouskouri.



16:45 Écrit par franck | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

franck et moi je t'ai rencontré une fois il ya quelques semaines, je t'ai trouvé impressionnant par l'attitude respectueuse et les mots que tu as choisis pour me parler de toi et brièvement m'évoquer, tu m'as fait rougir, tu m'as ému, tu es un vrai homme sympa et vraiment pas mal. J'espère que tu me reconnaîtras et que tu voudras bien que je t'embrasse à pleine bouche la prochaine fois que tu voudras me voir.....Marc

Écrit par : marc | 09/11/2005

super beau tout ça....tu m'as l'air d'être aussi très coquin...mmmmmmhhhhhhh

Écrit par : greg | 09/11/2005

à quand l'oscar du meilleur blog? je crois que tu as tes chances. bonne continuation.

Écrit par : nathalie | 09/11/2005

... Je lis tjrs avec autant de plaisir ton récit. A bientôt Plumette ;-))

Écrit par : Fred | 09/11/2005

.... C'est toujours aussi agréable de venir te lire. Je te souhaite bonne continuation et je suis d'accord avec Nathalie, tu mériterais l'oscar du meilleur blog s'il existait!!

Amicalement

Écrit par : Chocos | 09/11/2005

I read you and I fall in love with you.

Écrit par : a man for you | 10/11/2005

Merci d'avoir pensé à moi dans ton billet...
Toi aussi tu es mon meilleur ami, tu es formidable et j'espère te voir et t'entendre plus souvent... Biz

Écrit par : Dominique | 10/11/2005

je passe enfin te faire un petit coucou, j'aime te lire

Doux bisous et à bientôt

Écrit par : eyes | 11/11/2005

la la suite, c'est quand ... ?? j'en redemande ! si c'est pas de la plume ca !

Écrit par : billy_nr (joel) | 11/11/2005

Les commentaires sont fermés.