24/10/2005

ET LA VIE...

 

Les funérailles furent difficiles...Elles n'ont pas contribué à saluer mon père pour toujours mais bien à le faire ancrer dans le coeur de ceux qui l'ont aimé. Et dans le mien, il a une place particulière, et chacun de ses soupirs m'éveille au sursaut de la vie....
Je ne suis pas parti à Prague pour l'été cette année là, j'ai préféré rester aux côtés de ma mère car je ne voulais pas la savoir mal loin de moi.

Ma relation avec Dominique a redoublé d'intensité, il était question de vivre ensemble, mais encore une fois, mon départ a été retardé. Je ne voulais pas heurter maman dans ses premières semaines de deuil, je voulais la quitter plus sereine quelques mois plus tard...
C'est ainsi qu'en avril 1994, après d'incessants allers et retours entre Mons et Verviers, Dominique et moi décidions de louer notre nid d'amour. Nous sommes tombés sous le charme d'un bel appartement à deux pas du centre de Verviers. Il était temps de vivre chaque jour les instants heureux de notre couple. Ce fut agréable de décorer notre sweet home, ce fut tellement charmant d'inviter des amis le week-end. Parmi ceux-ci, il y avait mon meilleur ami Eric, ce montois avec qui j'avais fait l'université. Que de fous rires pendant nos retrouvailles toujours joyeuses à Verviers.
Tout était bien dans le meilleur des mondes, notre vie s'écoulait tendrement jusqu'au jour où Dominique commença à prendre ses distances....

20:30 Écrit par franck | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

tu voulais un commentaire!!! lol c'est tjs une joie d'emménager avec unepersonne qu'on aime!!
c'est des moments qu'on n'oublie jamais même si la relation n'a pas duré!!!

Écrit par : denis | 24/10/2005

ta vie me surprend, m'émeut, me fascine, bravo franco!

Écrit par : manon p | 24/10/2005

franck je suis séduit par l'homme que tu es, ils en ont de la chance ceux et celles qui te connaissent.

Écrit par : louis | 24/10/2005

tu te mets à nu continue, tu en vaux bien le détour!

Écrit par : dan | 24/10/2005

'soir suite a ton ptit passage t ton com sur mon blog, a mon tour je te rends visite, j'ai lu les derniers post et déjà ton blog me plait bcp!
affaire a suivre...lol
a bientot bisous bonne nuit

Écrit par : mimi | 24/10/2005

ça me fait rêver d'une part, que vous ayez pu enfin trouver un "nid" pour vivre ensemble ; mais en plus, comme je suis d'origine verviétoise, ça ravive un peu ma nostalgie, moi qui depuis 1968 ai quitté ma ville natale, vivant actuellement à la louvière
merci également du passage sur mon blog, un mot d'encouragement fait toujours plaisir. bonne continuation et voeux de bonheur

Écrit par : vjanos | 25/10/2005

je vois que j'ai écrit trop vite je vois malheureusement, qu'il semble avoir une suite plus triste à ton histoire...j'attends, la suite, car en plus tu racontes d'une façon très vivante et très naturelle

Écrit par : vjanos | 25/10/2005

La vie Tu réveilles en moi des souvenirs confus.
Je t'ai vu,n'est-ce pas? moins triste et moins modeste,
Ta tête sous l'orage avait un noble geste,
Et l'amour se cachait dans tes rameaux touffus.

D'autres, autour de moi, comme de riches fûts,
Poussaient leurs troncs noueux vers la voûte céleste.
Ils sont tombés,et rien de leur beauté ne reste;
Et toi-même aujourd'hui,sait-on ce que tu fus?

O viel arbre tremblant dans ton écorce grise;
Sens-tu couler encore une sève qui grise?
Les oiseaux chantent-ils sur tes rameaux gercés?
Moi je suis un viel arbre oublié dans la plaine
Et pour tromper l'ennui dont ma pauvre âme est pleine,
J'aime à me souvenir des nids que j'ai bercés.

Écrit par : Bourrico | 25/10/2005

... Un p'tit coucou amical à mon ex voisin ...

Écrit par : Fred | 26/10/2005

Les commentaires sont fermés.