15/10/2005

LES VOYAGES DU COEUR

 

Nous étions déjà en 1992, mon service militaire se poursuivait, et mon amour pour Jean-Luc commençait à s'essouffler....Nous sommes partis à Gran Canaria fin avril, nous avons passé deux semaines heureuses sous le soleil mais mon désir de lui avait changé...Après l'armée, en septembre, nous découvrions les cyclades et ses trésors....
A notre retour, je sentais Jean-Luc désemparé, peut-être espérait-il raviver mes sentiments en nous offrant l'occasion de nous retrouver au travers de ces merveilleux voyages. Je crois me souvenir de lui avoir fait part de mes incertitudes, et cela bien évidemment le peinait.
Et comme un ciel qui s'apaise après l'orage, mon amour pour lui se transformait, il devenait un ami après avoir été un compagnon. J'avais enfin amarré sur cette île merveilleuse de la confiance retrouvée. Le cap que je venais de franchir m'incitait à connaître les exquises douceurs de son amitié.
Cette assurance nouvelle me soulagea de ma mortelle randonnée douteuse. Pendant ces semaines où j'avais baigné dans une mer de réflexions intenses, je m'étais juré de ne jamais le blesser ou le trahir. Il avait été un petit ami magnifique, je ne voulais en aucun cas renier notre passé en commun.
Je savais une chose: pour vivre le présent et créer l'avenir, notre passé était l'arme la plus efficace. Mes émotions prenaient une couleur différente mais je me sentais confiant en notre avenir. Je ne pouvais pas imaginer le drame, ces lueurs voilées dans son regard d'où monterait une tristesse infinie.
Ma vie avait été un océan de douceurs avec lui. De joutes audacieuses en plongeons amoureux, nous avions pu mélanger le sucre de nos deux coeurs enfiévrés. Puisse la beauté des jours à venir célébrer nos plus tendres délices.

14:20 Écrit par franck | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

bravo bravo pour ton blog, bravo pour ton talent, bravo pour l'homme que tu es.

Écrit par : sylvie et marc | 15/10/2005

Magnifique J'adore venir chaque jour lire une de tes nouvelles histoires et j'ai hate de pouvoir venir te lire demain car la façon dont tu racontes tes histoires me laisse rêveuse et impatiente de lire la suite!! A bientôt, amicalement

Écrit par : Chocos | 15/10/2005

on ressent ici toute ta sensibilité et toute ta tendresse, car il est rare que quelqu'un qui veut rompre le fasse avec autant de délicatesse, tu dois être un ami précieux

Bisous doux et à bientôt

Écrit par : eyes | 16/10/2005

Comment se passer... de venir te lire ?
Tu racontes tellement bien ton histoire, avec vérité et pudeur...
"Le cap que je venais de franchir m'incitait à connaître les exquises douceurs de son amitié. "
Comme j'aimerais pouvoir vivre la même chose avec V. !

Écrit par : Ben | 16/10/2005

Les voyages du coeur? Que du bonheur! Biz

Écrit par : Zoé | 17/10/2005

Les commentaires sont fermés.