14/10/2005

UN AMOUR EPANOUISSANT

 

Je tombais donc amoureux de Jean-Luc, 22 ans, cet étudiant qui terminait cette année là sa licence en journalisme à l'ULB. Pour ma part, je travaillais ardemment à la traduction d'un roman italien en français afin de présenter mon mémoire de fin d'études à l'Ecole d'Interprètes à Mons.
Je me souviens de cette deuxième fois où je l'ai rejoint près de la grand place. Nous sommes allés siroter un chocolat chaud, j'étais tout retourné tellement j'étais épris de lui. Le mélange du chocolat et de mon amour m'écoeurait car je me sentais si bien à ses côtés.
J'allais souvent le retrouver à son kot où nous passions des moments forts et torrides. Des fois, nous partions à la découverte d'autres villes de Belgique et plus particulièrement pour célébrer l'anniversaire mensuel de notre rencontre. Ainsi donc, nous avons fait briller nos amours à Gand, Bruges, Liège et autres. Nous étions très attachés l'un à l'autre, nous nous aimions le plus sincèrement du monde.
Après avoir obtenu ma licence en traduction en septembre 1990, je commençai à enseigner l'anglais dans le secondaire supérieur en attendant de partir sous les drapeaux.  Nous nous retrouvions souvent car notre besoin l'un de l'autre était croissant. Nous nous sommes écrits près de 200 lettres, nous étions sur la même longueur d'onde. C'était merveilleux.
En novembre 1991, je fus appelé pour mon instruction à Saive avant d'être muté à Weiden en Allemagne comme traducteur réviseur au sein de l'Etat Major. Ce furent 9 mois relativement cool pendant lesquels je rentrais tous les week-ends. Quand Jean-Luc et moi nous revoyions, nous passions notre temps à parler et à consolider cet amour entre nous. Il était attentionné, disponible, généreux, je me sentais bien auprès de lui.

13:22 Écrit par franck | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

vos amours Je constate depuis le début que vous êtes un vrai sentimental, un homme comme il y en a peu et qui touche irrésistiblement les coeurs les plus sincères. Je vous tire ma révérence.

Écrit par : jean-marc | 14/10/2005

bravo tu écris tellement bien, quand puis-je acheter ton premier bouquin? ;-)))

Écrit par : stef | 14/10/2005

Que dire ? Devant ces écrits ?
Rien ..
C'est beau ...
Bon week-end ...
Doux bisous ...
;-)

Écrit par : C. Ta bouille ! | 14/10/2005

toujours raconté avec la même pudeur, on a envie de savoir la suite, je me plonge dans le livre de ta vie avec bonheur........

Bisous doux et à bientôt

Écrit par : eyes | 15/10/2005

Un p'tit pas sage... sur ta page... Que c'est beau!

Écrit par : Zoé | 17/10/2005

Les commentaires sont fermés.